Accueil > Méricourt Actualité > Revue de presse > Vingt-cinq collégiens ont découvert la Pologne et tissé des liens avec des (...)

Vingt-cinq collégiens ont découvert la Pologne et tissé des liens avec des jeunes de leur âge

Vingt-cinq élèves de 4e du collège Henri Wallon ont, durant douze jours, découvert la Pologne. Un voyage organisé grâce à un partenariat lancé depuis maintenant douze ans entre le collège, la municipalité et le comité de jumelage.
C’est à Tarnowskie-Gory, ville jumelée à Méricourt, que les collégiens ont été accueillis par le bourgmestre Arkadiusz Czech. Ils ont ensuite posé leurs valises à l’école numéro 13, dirigée par Jola Lukawska. « L’objectif, c’était de faire découvrir à ces jeunes un pays avec ses cultures, ses traditions et leur permettre de rencontrer des jeunes de leur âge et qu’ils reverront en juillet puisque Méricourt accueillera à son tour des jeunes Polonais pour une douzaine de jours » expliquait Raymond Wawzyniak, le président du comité de jumelage qui encadrait le groupe en compagnie de Peggy Houilliez, Cathy Lecerf, Alexandra Hernu et Bachir Taarabit.

Si les visites étaient nombreuses au programme, à commencer par celles de la ville de Tarnowskie-Gory et sa mine d’argent, ou encore la mine de sel à Wieliczka et pas très loin la découverte de Cracovie, les jeunes méricourtois ont aussi apprécié les trois jours passés à Zakopane. « Nous sommes allés en calèche au lac de Morskie Oko en montagne avec retour à pied. Les enfants sont montés en funiculaire à Gubalowska pour une vue imprenable » racontait encore Raymond Wawzyniak.

Le groupe a aussi eu la chance d’être accueilli au siège de la troupe folklorique Slask. « Sur une demi-journée, ils ont visité le musée et avec un professeur de danse ils ont appris La Polonaise et le Krakowiak ».
Enfin le comité de jumelage a fait la surprise d’offrir à tous, une séance de thermes et bains chauds à Szaflara.

Mais les enfants ont vécu un moment plus solennel, provoquant quelques frissons lors de la visite du camp de concentration d’Auchswitz. Ils ont déposé une gerbe à la mémoire de tous les déportés qui ont souffert et laissé leur vie dans ces camps de l’horreur.
De leur séjour, les jeunes collégiens sont revenus avec plein de souvenirs. Des liens se sont créés lors des échanges sportifs et culturels avec de jeunes Polonais de leur âge et qu’ils sont pressés d’accueillir à Méricourt dès le mois de juillet.

Rechercher


AGENDA