Accueil > Méricourt Actualité > Revue de presse > La Convention Internationale des Droits de l’Enfant a 30 ans

La Convention Internationale des Droits de l’Enfant a 30 ans

La Ville de Méricourt s’engage depuis des années à mettre l’enfant au cœur de sa politique municipale. Ce 20 novembre 2019 marquait le 30e anniversaire de la ratification de la convention internationale des droits des enfants (CIDE). Alors ce mercredi, c’était la fête !
Cette convention internationale est très importante pour tous les enfants de la planète car cela détermine et pose les droits auxquels ils peuvent prétendre : que ce soit à la santé, à l’égalité, à la culture, aux loisirs...
« Il faut se rappeler que c’est une grande histoire que cette convention qui s’est construite sur dix années (1979 à 1989). N’oublions jamais que c’est la première convention internationale à l’ONU qui rassemble autant de pays (seuls deux pays ne l’ont pas ratifiée : la Somalie et les Etats-Unis) sur la question des droits des enfants » rappelle le maire, Bernard Baude.
Les pays, qui ont signé cette convention, sont tenus de la faire respecter. « Et nous avons voulu mettre en avant et réaffirmer haut et fort que les enfants ont des droits au sein de ce village » confirme Laure Garcia, directrice adjointe du Centre social d’éducation populaire à la tête de l’organisation.
Le village des droits de l’enfant est composé de stands ludo-éducatifs pour tous les enfants de la commune (écoles primaires et collège) durant toute la semaine, avec une journée (mercredi) ouverte aussi aux parents qui accompagnent leurs enfants.

Une semaine festive autour des droits

Trois espaces différents constituent le village avec un secteur petite enfance, un autre pour l’enfance et le dernier consacré à la jeunesse et tous proposent des activités très différentes et adaptées aux enfants.
« Nouveauté cette année, le village petite enfance qui propose des séances massage bébés, sophrologie, BB signes, comptines musicales etc. Et puis le village jeunesse (3 ans d’existence) où les collégiens peuvent être sensibilisés au harcèlement scolaire, sur la sécurité routière ou découvrir le hip hop, le graff. » insiste la directrice.
Et ce mercredi 20 novembre s’est voulu festif pour fêter le 30e anniversaire. Le groupe « 5 marionnettes sur ton théâtre » a donné le ton de l’après-midi. Ce trio multi-instrumentistes a permis au jeune public de découvrir des instruments de musique, leurs origines, leurs histoires, leurs rythmes ; le tout bercé d’humour avant la grande cavalcade des mômes revendiquant leurs droits jusqu’au rond-point des droits des enfants pour souffler les bougies d’un énorme gâteau et mettre en lumière cet anniversaire.

Des adultes en devenir

Et pour clore cette belle fête, enfants et parents ont ensuite été invités à savourer le gâteau d’anniversaire préparé par le personnel de La Cantine.
Comme beaucoup d’autres villes, Méricourt est au rendez-vous. « Si l’on veut donner du sens à cette convention, c’est de dire que la question du droit ne s’oppose pas aux devoirs des enfants. Ils sont des adultes en devenir et notre obligation, c’est de les éduquer et leur permettre d’accéder à ces droits. Notre rôle c’est de leur faire découvrir le monde, la vie, les activités, la possibilité de s’éduquer... et surtout le droit à faire ses choix, possibles que si l’enfant a pu découvrir et pratiquer » affirme Bernard Baude, remerciant au passage les 120 bénévoles qui font vivre le village.
Le 20 novembre est une date emblématique pour tous les militants de l’enfance et il ne faut pas oublier le quotidien où les enfants ont besoin de se rencontrer. « Parce que c’est avec les enfants que l’on va inventer demain ».
- Publié le 22/11/2019

« Dounia, L’Or bleu », une première BD écologique et engagée signée HK

Kaddour Hadadi (HK), auteur, compositeur, interprète et leader du groupe « HK et les Saltimbanks », est un citoyen du monde passionné d’écriture.
Après avoir rencontré le dessinateur Cédric Van Onacker et publié trois romans, l’artiste vient de s’essayer au scénario de la BD. « Dounia, L’Or bleu » est une fable écologique engagée dans laquelle vivre libre passe par un retour à la nature.
Ce projet est né lors de la réalisation, en 2018, de l’animation du clip « Je m’envole ». La plume engagée de HK a fait le reste. L’artiste a imaginé un futur sombre où une épidémie a ravagé la ville, où une multinationale a pris le pouvoir, mais où l’espoir demeure loin de là, dans un village de montagne qui s’organise. La vie y perdure, près de la nature, et celle d’une petite-fille Dounia.
Une BD qui parle de résistance pour vivre d’une manière saine et normale, pour continuer à vivre heureux.
Pour les 30 ans de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant, Kaddour Hadadi est venu raconter l’histoire de Dounia en interprétant quelques-unes de ses chansons phares, dans un grand moment convivial, d’échange et de partage.

Rechercher


AGENDA