Accueil > Méricourt Actualité > Revue de presse > Bâtir son avenir avec l’ERBM, c’est possible

Bâtir son avenir avec l’ERBM, c’est possible

L’Engagement pour le renouveau du bassin minier (ERBM) prévoit la rénovation de 23 000 logements du bassin minier sur 10 ans. Dans le cadre de ce projet, la Maison de l’Emploi de Lens/Liévin, soutenue par le Commissariat général à l’égalité des territoires, met en place son action « Bâtissez votre avenir avec l’ERBM ».
A Méricourt, les cités de la Croisette et du Parc du Maroc sont concernées par le projet de l’ERBM et la Maison de l’Emploi souhaite s’appuyer sur la rénovation des cités minières pour susciter des vocations ou faire monter en qualification les chercheurs d’emploi sur les compétences demandées par la transition énergétique.
Elle a donc fait appel aux partenaires locaux (Mission Locale, CCAS, Maison des Jeunes) pour recruter 34 volontaires méricourtois, évaluer leurs appétences et compétences sur les métiers du bâtiment, afin de les orienter sur des formations (par le biais des PLIE et de Pôle Emploi) et les aider à intégrer au plus vite une filière qui recrute.
Le jeudi 5 décembre, deux ateliers de découverte et d’évaluation active des métiers du bâtiment ont accueilli une bonne trentaine de Méricourtois.
« Nous avons été sollicités pour recruter ce public qui devait avoir un intérêt pour le bâtiment mais pas forcément, car il y a une possibilité de découvrir les métiers » affirme Patrice Ledoux, conseiller en Mission locale et responsable de l’antenne de Méricourt. « Dans chaque atelier, nous retrouvons des jeunes de moins de 26 ans inscrits à la Mission locale, d’autres bénéficiaires du RSA au CCAS, ou issus de Pôle Emploi, de ID Formation... ».
La première session était consacrée à la découverte des métiers, « pour permettre à un public qui n’a pas forcément d’expérience en lien avec le monde du bâtiment de pouvoir se tester sur les métiers du second œuvre. Et nous ciblons sur l’isolation, la plâtrerie, la plomberie, l’électricité, la peinture et la pose de faïence » précise le formateur, Benjamin Fedor, responsable de la société Practee Formations.
Le second atelier était plus technique avec l’évaluation des compétences et les prédispositions du public accueilli afin de l’orienter vers le marché des travaux de rénovation. « En évaluant un système de pré-compétences professionnelles pour leur permettre de favoriser le retour à l’emploi concret soit en insertion, soit auprès des entreprises titulaires des marchés dans le cadre des opérations ERBM ».
Avec l’ERBM qui compte 2000 à 2500 logements à rénover par an sur le Bassin minier, le bâtiment est une filière qui a besoin de main-d’œuvre dans les années à venir. « Le secteur du bâtiment est en énorme tension au niveau de l’employabilité et notre but c’est de permettre et d’encourager le retour à l’emploi sur des filières d’apprentissage, mais aussi d’évaluer les compétences du public postulant pour permettre aux entreprises d’avoir accès, de suite, à un personnel qualifié et opérationnel ».
Cette journée de sensibilisation active autour d’une maquette pédagogique où les métiers du bâtiment étaient montrés (notamment ceux présents dans le cadre de l’ERBM) aura permis d’identifier les candidats susceptibles de se former ou d’être mis en relation avec les entreprises intervenantes sur les chantiers ERBM et à la recherche de compagnons.
- Publié le 09/12/2019

Rechercher


AGENDA