Accueil > Méricourt Politique > Tribunes Libres > Liste Union de la Gauche - MNV Novembre 2020

Liste Union de la Gauche - MNV Novembre 2020

D’UN CONFINEMENT À L’AUTRE

Il y a de quoi se sentir abattu, désorienté, mais nous avons bien du mal à ne pas voir cette pointe d’agacement au hasard de nos rencontres (masquées et « distanciée ») avec les Méricourtois. Oui, cette deuxième période de restrictions sévères, dans ce qu’elles ont de plus insupportables dans notre quotidien, nos relations sociales, nos amitiés et nos liens familiaux, s’avèrent souvent incomprises car trop décousues et irrationnelles. Et la carotte brandie pour que l’on reste bien sage et que l’on entrevoie des fêtes de fin d’année « normales » a l’odeur des illusions perdues.

Bien sûr, l’état de l’épidémie dans notre région, jusque dans notre Bassin minier, appelle à une vigilance de tous les instants. Les hôpitaux, on le sait, connaissent un engorgement dans leurs services d’urgence et le nombre de lits de réanimation disponibles n’arrivera peut-être pas à endiguer cette deuxième vague.

Nous remercierons bien volontiers encore l’ensemble du personnel soignant, mais le coeur n’y est pas franchement. Parce que ces infirmières, ces brancardiers et autres aides soignants, tous ces médecins au chevet de nos malades ont eu raison depuis trop longtemps. Et que la meilleure façon de les remercier vraiment, c’est de donner à l’hôpital public les moyens financiers et humains de ses missions.

Car il a bien fallu une crise majeure pour s’apercevoir, dans l’urgence, que le grand service public de la santé se meurt ! Pourtant Dominique WATRIN, ancien Sénateur communiste du Pas-de-Calais, remplacé aujourd’hui par Cathy APOURCEAU-POLY, lançait son « Appel pour une santé restaurée dans le bassin minier ». C’était en janvier 2018. Cet appel dénonçait déjà le scandale de l’abandon de services utiles aux malades, de lits en moins, de manques criants de moyens face à des besoins croissants d’une population qui souffre de bien d’autres injustices sociales.

Les Élus de la liste de large union de la gauche « Ensemble pour Méricourt » continueront à s’adapter et à agir durant ce deuxième confinement. Comme elles et ils l’ont fait lors du premier. La solidarité se niche toujours dans ces petits et grands gestes du quotidien. Rien, ou trop peu, n’aurait pu voir le jour sans l’appui de nombreuses associations méricourtoises, sans leurs bénévoles, sans l’élan généreux de toutes et tous. Oui, nous continuerons une action municipale au plus près des Méricourtois lors de cette épreuve supplémentaire que les premiers froids de l’automne rendent plus difficiles qu’au printemps.

Nous serons là et nous répondrons encore présents car nous affirmons, en ces temps incertains, que l’entraide et la solidarité véhiculent aussi nos espoirs de jours meilleurs. Se serrer les coudes, nous savons le faire ENSEMBLE. Les auteurs de divisions, et de contre-vérités historiques (ils se reconnaîtront) n’entameront pas la volonté qui est nôtre, celle de faire vivre au quotidien une idée essentielle, celle d’un Service Public de qualité dans notre quête d’égalité, de justice et de fraternité.

Olivier LELIEUX
Liste d’Union de la Gauche « Ensemble pour Méricourt »

Rechercher


AGENDA