Accueil > Méricourt Actualité > Revue de presse > En mémoire des 11 mineurs tués dans la chute d’une cage en 1958

En mémoire des 11 mineurs tués dans la chute d’une cage en 1958

Le sous-sol de notre région a été exploité pour son charbon durant de nombreuses années. Un nombre important de catastrophes et d’accidents ont eu lieu dans le bassin minier comme ce 11 février 1958, où une cage s’écrase, tuant onze mineurs. Ce mardi 11 février, fidèles au rendez-vous, anciens mineurs en tenue, élus, familles et habitants leur ont rendu hommage.
Aux environs de 6h45, 900 mètres sous terre à la fosse 4 Sud de Méricourt, ce 11 février 1958 onze hommes prennent place dans la cage du puits de bure pour remonter de 130 mètres et atteindre le chantier de la veine Saint-Alfred.
La cage s’élance et soudain la rupture de l’arbre du treuil provoque l’accident. En quelques secondes, la cage s’écrase au fond du puits dans un bruit effroyable. Agés de 20 à 49 ans, les onze mineurs sont tués, laissant derrière eux 17 orphelins.
62 années après, la mémoire est toujours intacte et l’émotion bien présente. Ils s’appelaient Roger Bernard (25 ans), François Carlier (20 ans), Joseph Dehay (31 ans), Roger Duriez (27 ans), Camille Hanot (34 ans), Victor Janczak (21 ans), Théodore Kulczewicz (20 ans), Luigi Pezzini (29 ans), Gérard Ribes (21 ans), Jean Szewczyk (29 ans) et Germain Willerval (49 ans).
Des dépôts de gerbes ont eu lieu au pied de la stèle portant leurs noms au rond-point des droits des enfants par Stanis Baralle et Hassan Lamaadem, au nom des mineurs et par Marianne Lenne et Alexandre D’Andréa, adjoints, pour la municipalité.
Le maire, Bernard Baude a rendu hommage aux victimes de ce 11 février 1958 ainsi qu’à tous les mineurs morts sur leur lieu de travail.
- Publié le 12/02/2020